Retour à la vue d'ensemble

Le vin peut-il être vinifié sans soufre?

La première législation permettant d’ajouter du soufre au vin remonte à 1487. De nos jours, même dans les plus grandes caves, ne pas ajouter de dioxyde de soufre (SO2) lors du pressurage reste inconcevable.

L’ajout de SO2 permet de mieux protéger le vin contre l’oxydation et aussi de lutter plus efficacement contre les bactéries. Le vin est ainsi plus stable et il se conserve plus longtemps. Par contre, l’inconvénient du soufre est son odeur et un goût plus ou moins marqué selon le vin et la quantité ajoutée. Pour les personnes manifestant une intolérance au sulfite, il existe aussi du vin pressuré sans adjonction de SO2. Ces vins ont une date limite de conservation qui varie selon le producteur, comme les crus de Gérard Bertrand, qui seront prochainement en vente chez Coop. Ils conviennent aux personnes ayant une intolérance au sulfite et s’inscrivent parfaitement dans la «tendance bio».

Votre expert Jan Schwarzenbach