Retour à la vue d'ensemble

Rosé: trois méthodes de vinification

Il existe trois méthodes pour obtenir du rosé. Qu’elle soit rose-orangé ou plutôt rose foncé, la coloration caractéristique du rosé provient des pigments contenus dans la peau du raisin rouge.

En effet, la plupart des rosés sont des vins rouges à macération courte. Le moût est pressé après douze heures à deux jours de macération, une fois que la couleur souhaitée est atteinte, et mis à fermenter sans les peaux. La deuxième méthode, très largement utilisée également, est la «saignée»: une partie du moût d’un vin rouge est soutirée à un stade précoce et vinifiée pour produire du rosé. Cette méthode permet également de concentrer les arômes et les tanins du reste de la cuvée, puisqu’ils se développent dans une quantité moindre de vin. Enfin, la méthode la moins usuelle – qui d’ailleurs est proscrite en France, hormis en Champagne – consiste à assembler du vin rouge et du vin blanc pour créer un rosé.

Votre expert Jan Schwarzenbach