Retour à la vue d'ensemble

Millésimes Bon côté des années moins cotées

Pour beaucoup de régions viticoles d’Europe, 2013 fut une année particulièrement difficile. Printemps froid, pluie, grêle, gel, tempêtes et météo instable au moment des vendanges ont multiplié les problèmes liés à la maturité du raisin et aux maladies de la vigne.

Pour autant, cela ne signifie pas forcément que les vins seront de piètre qualité. Aujourd’hui, grâce au travail soigné réalisé dans les vignobles et les caves, on ne trouve quasi plus de mauvais vins. Une aubaine! Et les millésimes moins cotés ont aussi leurs bons côtés. Un millésime moyen permet d’estimer à leur juste valeur les millésimes exceptionnels. Un vin issu d’une année particulièrement froide présentera un bon taux d’acidité et un corps léger qui en fera le compagnon idéal de tous vos repas. Enfin, dans les régions où la qualité du millésime exerce une influence directe sur le prix, on pourra profiter de millésimes moins prisés pour faire de bonnes affaires.

Votre expert Jan Schwarzenbach