Retour à la vue d'ensemble

«Maladie de la bouteille»: De la patience pour seul remède

Tout oenologue sait qu’un vin ne sera pas aussi bon pendant les deux mois suivant sa mise en bouteille qu’avant ou après. On appelle ce mystérieux phénomène de perte d’arômes et de nuances la «maladie de la bouteille».

Les processus exacts à l’origine de cette maladie sont inconnus. C’est pourquoi les vins sont souvent stockés quelques semaines chez les producteurs après leur mise en bouteille et avant d’être mis sur le marché. Si ce n’est pas possible, en raison d’un manque de place ou parce que le client attend son nouveau vin, les dégustations peuvent être décevantes. Mais si le nouveau millésime n’est pas d’une excellente qualité, il se peut que la maladie de la bouteille en soit la cause. Dans ce cas, il est conseillé d’y remédier en mettant la bouteille de côté quelque temps.

Votre expert Jan Schwarzenbach