Retour à la vue d'ensemble

Domaine Jean Fournier

Il y a un début et une fin à tout, même au mondialement célèbre vignoble de la Côte de Nuits. C'est à Marsannay qu'il commence, ou se termine, selon que l'on vient de Dijon ou que l'on se trouve à Beaune ou Nuits-Saint-Georges. Mais Marsannay, c'est aussi une bonne entrée en matière pour s'initier aux grands bourgognes. Ce petit village fait partie des lieux oubliés et méconnus de la Côte de Nuits. Si les vins produits dans ce vignoble sont aujourd'hui souvent hors de prix, on trouve encore à Marsannay quelques bouteilles à portée de bourse, accessibles même aux novices.

"Oui, je suis ravi de travailler ici, à Marsannay", souligne Laurent Fournier, dont le domaine (Jean Fournier) compte parmi les pépites méconnues de Bourgogne. "Ici, on peut encore assembler, tester, créer des nouveautés et conquérir le monde!" Il suffit de goûter ses délicieux vins rouges à la robe sombre pour comprendre. Ce sont des vins racés, structurés, denses et profonds, caractéristiques des grands terroirs de Bourgogne, et leur appartenance à la Côte de Nuits ne fait pas l'ombre d'un doute.    

Si Marsannay fait de plus en plus parler d'elle, c'est grâce à un groupe de jeunes viticulteurs qui ont de la motivation à revendre et qui, comme Laurent, croient en l'avenir de l'appellation. Ils souhaitent non seulement élaborer les meilleurs vins possible, mais aussi se tourner de plus en plus vers le développement durable. "Dans la région, l'utilisation des désherbants et insecticides a pratiquement été abandonnée et de plus en plus de vignerons se convertissent, comme nous, à l'agriculture biologique. Plus les vignes sont cultivées de façon naturelle, plus elles donnent des raisins riches et donc de meilleurs vins!", précise Laurent d'un ton déterminé.

Laurent Fournier a rejoint l'exploitation en 2001 et a "officiellement" succédé à son père et repris les rênes du domaine en 2003. Officieusement, ce dernier y est encore actif et a même participé à la récolte de 2018.  "C'était une année compliquée, humide au départ, chaude et sèche sur la fin", explique Laurent. "Malgré leur plénitude, les rouges comme les blancs affichent une belle fraîcheur et se révèlent donc charnus, mais aussi particulièrement juteux."            

Pays France
Région Bourgogne