Retour à la vue d'ensemble

Château Brondelle

Vigneron dans l'âme, Jean-Noël Belloc pratique la viticulture comme un artisanat d'une grande précision, dans la droite lignée du travail de pionnier commencé par son père.

Le vignoble des Graves, au sud de Bordeaux, compte parmi les plus anciens du Bordelais, et parmi les plus méconnus, tout comme Jean-Noël Belloc, propriétaire et viticulteur. Lorsque Jean-Louis Turtaut, le grand-père de Jean-Noël, achète le domaine de Château Brondelle en 1927, plus aucune vigne n'y pousse, malgré la bonne réputation de ce vignoble avant la crise du phylloxéra. C'est la raison pour laquelle Jean-Louis Turtaut utilise tout d'abord ce domaine pour l'élevage et la culture du tabac. Il ne réserve à la vigne qu'une parcelle d'à peine 2,5 hectares, et des moins fertiles de surcroît. A partir de 1968, son gendre Roger Belloc étend le vignoble à 8 hectares, sur une terre graveleuse d'excellente qualité qui a donné son nom à cette région. Il reprend la gestion du domaine familial en 1994 et l'agrandit petit à petit pour atteindre en tout 65 hectares de vignes donnant trois appellations: "Bordeaux Supérieur", "Sauternes" et "Pessac Léognan". La perle de cette fière entreprise familiale reste toutefois Château Brondelle et ses 20 hectares de vignes qui s'étendent tout autour de la propriété et qui donnent naissance à deux cuvées de vin blanc et à deux cuvées de vin rouge. Le "Grand Vin", cuvée rouge des plus raffinées, est issu de trois hectares de parcelles minutieusement sélectionnées.