Retour à la vue d'ensemble

Château Haura: Jean Jacques Dubourdieu

Quand on entend le nom de Dubourdieu, on pense à Denis Dubourdieu, ce chercheur, conseiller et professeur d'œnologie charismatique décédé trop tôt et qui est intervenu en tant que conseiller dans des domaines viticoles du monde entier et a contribué à faire de la vinification dans le Bordelais ce qu'elle est aujourd'hui.

En réalité, les Dubourdieu sont viticulteurs depuis des générations dans la région.

Depuis plus de 10 ans, c'est Jean-Jacques Dubourdieu, le fils de Denis, qui dirige les domaines. Aujourd'hui, il veille sur plus de 135 hectares de vignes répartis dans trois appellations: Bordeaux (Château Reynon), Sauternes (Doisy-Daëne) et Graves (Clos Floridène, Haura). Le château Haura affiche une singularité dans le petit empire Dubourdieu: la bouteille ne contient que des cépages rouges. "Nous avons commencé en l'an 2000 à nous occuper de ce domaine particulier. Le nom Haura a la même étymologie que le terme "havre". Car Haura est effectivement un havre de paix retiré situé sur deux collines de graves à l'orée de la forêt, avec un ruisseau qui coule au milieu", raconte Jean-Jacques avec enthousiasme. Le château Haura illustre parfaitement ce que l'on peut obtenir sur ces excellents sols de graves, dans l'appellation probablement la plus méconnue du Bordelais. Ce petit domaine ne produit que 50 000 bouteilles environ chaque année, mais toutes abritent un cru raffiné.