Retour à la vue d'ensemble

Californie

L'histoire de la viticulture californienne a commencé au XVIe siècle avec l'établissement dans la contrée de missions espagnoles.

Histoire

Ces missions y introduisirent la vigne européenne, en premier lieu au Mexique, à partir d'un cépage dénommé mission ou criolla. En 1769, le moine franciscain Junipero Serra (1713–1784) planta les premiers ceps de mission à San Diego, Californie. En 1833, le Français Jean-Louis Vignes implanta le premier vignoble de la région de Los Angeles, à partir de ceps qu'il avait lui-même importés. Quant au général Mariano Vallejo, il fut le premier à créer, à Sonoma, une exploitation viticole moderne. Son voisin était Agoston Haraszthy, un aventurier hongrois. En 1861, il eut l'idée d'importer en Californie 100'000 ceps de vigne de trois cents cépages différents provenant de toute l'Europe. Il fonda le domaine Buena Vista et contribua de manière essentielle au développement de la culture du vin. Parmi les autres pionniers de la viticulture moderne aux États-Unis, mentionnons l'Allemand Jacob Gundlach, le Français Charles Lefranc (et son vin légendaire du domaine Almadén) et son beau-fils Paul Masson, qui devint le roi du mousseux. Vers les années 1880, on commença d'étudier scientifiquement les propriétés et les aptitudes des cépages et des terroirs, dans un centre de recherches sur le vin de l'Université de Californie, à Berkeley. À l'exposition universelle de Paris, en 1889, les vignerons californiens remportèrent vingt des trente-neuf médailles décernées. La production viticole californienne avait atteint son apogée au début du XXe siècle, lorsque la prohibition fut instaurée (1919–1933). La plupart des exploitations viticoles durent fermer leurs portes. Après cet épisode, il fallut restaurer les vignobles et les entreprises, un travail long et pénible. Les précurseurs du style de vin moderne, tel que nous le connaissons aujourd'hui, furent Robert Mondavi, Joe Heitz et André Tchelistcheff. Ces dernières décennies, la viticulture californienne a connu un développement fulgurant, à tel point qu'elle est devenue un facteur économique très important.

Géographie

Les divers vignobles de Californie présentent une topographie très variable. Ils s'étendent sur une longueur de plus de mille kilomètres le long des côtes de l'océan Pacifique.

Vignobles

La Californie se divise en cinq régions: North Coast, Central Coast, South Coast, Central Valley et Sierra Foothills. En 2006, on comptait 107 appellations reconnues par l'AVA.

Vins

Au début, on produisait essentiellement des vins mutés, enrichis à l'eau-de-vie de vin. Aujourd'hui, l'essentiel de la production viticole (90 %) est consacrée à des vins de vinification classique, généralement en monocépage, ce que l'on appelle ici les varietals. Mais on rencontre de plus en plus souvent des assemblages à la bordelaise ou dans le style d'autres régions classiques de l'Europe, comme le chianti, le rioja, etc.

Cépages

En Californie, la diversité des cépages est immense. Les principaux cépages blancs sont les suivants: chardonnay, colombard, chenin blanc et sauvignon blanc. Les principaux cépages rouges sont les suivants: cabernet sauvignon, merlot, zinfandel, pinot noir et syrah.

Superficie et quantité produite

Environ 130'000 hectares; 17 millions d'hectolitres par an.

North Coast

La North Coast est la principale région viticole de Californie. Elle comprend trois comtés, ceux de Mendocino, Napa et Sonoma. Les vins exceptionnels de qualité des comtés de Napa et de Sonoma ont servi de modèle et de norme aux producteurs des autres États fédérés. On y produit en effet presque exclusivement des varietals de vins rouges et de vins blancs de qualité supérieure. Même la fabrication de mousseux (sparkling wines) n'est pas négligeable: elle s'effectue selon la traditionnelle méthode champenoise.

Central Coast

La région Central Coast se subdivise en deux comtés, celui de North Central Coast (Livermore, Monterey, San Benito et Santa Clara) et celui de South Central Coast (San Luis Obispo et Santa Barbara). Le comté de North Central Coast est une contrée vallonnée, avec de nombreux hauts plateaux, qui s'étend de Monterey au sud jusqu'à San Francisco Bay au nord. Toute la partie méridionale de la région Central Coast est très fertile en raison de la présence de la Salinas River, en grande partie souterraine.

Central Valley

Central Valley, également appelée Delta and Inland, est l'une des cinq grandes régions viticoles de Californie. Elle concentre à elle seule les trois quarts de la production viticole californienne, mais il s'agit principalement de vins de masse, comme le white zinfandel. C'est une région où l'agriculture intensive atteint de très hauts rendements.

Sierra Foothills

La Sierra Foothills était jadis la région des chercheurs d'or, elle est aujourd'hui l'une des cinq grandes régions viticoles de Californie. Elle comprend les comtés d'Amador (California Shenandoah Valley, Fiddletown), d'El Dorado (California Shenandoah Valley, El Dorado, Fair Play) et de Yuba (North Yuba). Jadis le zinfandel y était le cépage roi, aujourd'hui on y trouve de plus en plus de cabernet sauvignon et de chardonnay.

South Coast

Egalement appelée Southern Area, la South Coast est l'une des cinq grandes régions viticoles de Californie. Elle comprend les comtés situés au sud des Tehachapi Mountains.

55 vins

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation