Retour à la vue d'ensemble Sélectionner la région…

Bâle/Argovie

Dans les douces vallées fluviales de l'Argovie et dans le canton de Bâle-Campagne, la viticulture connaît un essor sans précédent. Ces dernières années, la surface viticole n'a cessé de s'étendre et la qualité des vins de s'améliorer.

Histoire

Des vases et des coupes ornés d'images tournant autour du vin ont été retrouvés lors des fouilles archéologiques des antiques colonies romaines d'Augst, de Windisch et de Zurzach. Ces vestiges démontrent que l'on cultivait la vigne il y a 2000 ans dans le nord-ouest de la Suisse. Au Moyen Âge, la viticulture a continué de se développer, surtout grâce aux moines et à quelques familles nobles. À la fin du XIXe siècle, on exploitait 2'700 hectares de vignes uniquement en Argovie, une superficie supérieure à celle du Valais, à l'époque. À la suite des dévastations provoquées par l'épidémie de phylloxéra, la viticulture ne se remit que très lentement. Outre le müller thurgau et le pinot noir, l'Argovie et la campagne bâloise produisent aujourd'hui des spécialités tout à fait exceptionnelles.

Géographie

Les vignes argoviennes s'étendent essentiellement sur des coteaux orientés vers le sud, non loin du confluent de l'Aar, de la Reuss et de la Limmat. Les sols y sont très propices à la viticulture. Les sols du massif du Jura sont en effet riches en calcaire, et les sédiments laissés par les glaciers contiennent de l'argile et de la marne en parts plus ou moins importantes. Dans la campagne bâloise, on trouve majoritairement des sols argilo-calcaires plutôt pauvres. La zone viticole de Bâle-Campagne comprend également quelques surfaces sur le canton de Soleure, le canton du Jura et dans l'Alsace limitrophe.

Climat

Du strict point de vue climatique, la viticulture du nord-ouest de la Suisse a longtemps passé pour être située à la limite de la praticabilité. Surtout lors des années froides, les vins n'atteignaient en effet la maturité nécessaire que grâce à la chaptalisation (procédé consistant à ajouter du sucre au moût). Avec le réchauffement climatique, les conditions se sont considérablement améliorées. Les vignerons d'Argovie et de Bâle-Campagne trouvent aujourd'hui les meilleures conditions qui soient pour produire des vins élégants et complexes. Ils sont aidés par des quantités de précipitations relativement modérées: suivant les années et les parcelles, elles peuvent en effet descendre au-dessous du seuil de 1000 millimètres par an et par mètre carré.

Vins

La région est surtout connue pour ses pinots noirs équilibrés et bien structurés, qui sont devenus sa marque de fabrique. On y cultive aussi des vins blancs vifs à base de müller-thurgau, cépage issu d'un croisement de riesling et de silvaner, et quelques spécialités, surtout dans les vins blancs.

Cépages

Pinot noir, müller-thurgau (riesling x silvaner), chardonnay, pinot gris, sauvignon blanc, gewürztraminer, regent.

Superficie

540 hectares (400 hectares en Argovie et 140 dans la campagne bâloise).

Carte

Régions viticoles

Pour en savoir plus sur vos régions viticoles préférées

Nos suggestions pour cette région: Bâle/Argovie

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation