Retour à la vue d'ensemble Sélectionner la région…

Bordeaux

Aucun vignoble n'a derrière lui une carrière si prestigieuse. À juste titre. Même si, ces derniers temps, le bordeaux a défrayé la chronique en raison de ses prix exorbitants, de la spéculation et d'autres aspects négatifs, toute la communauté viticole n'en continue pas moins de considérer les bordeaux comme la référence ultime.

Histoire

Le fait que Bordeaux soit une très ancienne cité commerçante a apporté une série d'avantages dont la viticulture a largement profité. L'emplacement de la ville et son grand port ont en effet beaucoup contribué à l'exportation des vins et à leur renommée à l'étranger. Les Romains furent d'ailleurs les premiers à comprendre que le Bordelais jouissait d'atouts exceptionnels propices à la viticulture. Après les Romains, les Francs, puis les Basques continuèrent d'y pratiquer la culture du vin. Bordeaux atteignit une première apogée au XIVe siècle, grâce à une alliance conclue avec l'Angleterre. Pendant trois siècles, les Anglais régnèrent en maîtres sur le commerce du vin dans la région de Bordeaux. Ils furent bientôt relayés par les marchands bourguignons, puis par l'État français. Mais le commerce du vin avec l'Angleterre et d'autres pays se perpétua. La région de Bordeaux continua de jouir d'une excellente réputation, et la viticulture continua de se développer avantageusement. La deuxième apogée des vins de Bordeaux eut lieu après la Seconde Guerre mondiale, une fois que la viticulture se fut remise des ravages causés par le phylloxéra à la fin du XIXe siècle. Les progrès techniques réalisés dans les années 1960 et 1970 conduisirent aux très grands millésimes des années 1980. Le prestige des bordeaux, et hélas également leur prix, ne cessa de croître par la suite.

Géographie

Avec ses 150 kilomètres du nord au sud et ses 70 kilomètres d'est en ouest, le Bordelais est l'un des plus grands vignobles de France. Deux fleuves, la Garonne dans l'appellation Graves et la Dordogne dans les appellations Saint-Émilion et Pomerol, qui confluent pour former l'estuaire de la Gironde dans le Médoc, ont entraîné depuis les Pyrénées et le Massif Central du sable et des sédiments. Ces alluvions ont créé les conditions parfaites pour la viticulture, car ils ont constitué des sols à la fois pauvres et extrêmement perméables à l'eau.

Climat

Grâce au Gulf Stream, ce courant océanique qui longe la côte atlantique, la région bénéficie d'un hiver tempéré et pluvieux, d'un printemps doux, d'un été torride et d'un automne long et chaud.

Vins

Le Médoc produit des vins rouges tanniques, mais fruités. Dans les appellations Saint-Émilion et Pomerol, les vins rouges sont fruités, tendres et pleins en bouche. Dans l'appellation Graves, les rouges sont amples, les blancs sont secs et fruités. Quant aux vins blancs des appellations Sauternes et Barsac, ils arborent une robe jaune or, sont doux et pleins en bouche.

Cépages

Cépages blancs: sauvignon blanc, sémillon et muscadelle; cépages rouges: cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, petit verdot et malbec.

Superficie et quantité produite

121'000 hectares; environ 6 millions d'hectolitres par an.

Carte

Régions viticoles

Pour en savoir plus sur vos régions viticoles préférées.

Nos suggestions pour cette région: Bordeaux

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation