Riesling x Silvaner

Sur le plan international, la culture de ce cépage suisse à rendement élevé est plutôt en recul. Les vins qui en sont issus sont pauvres en acidité, fruités et quelque peu muscatés.

Créé en 1882 par le Dr. Hermann Müller, il occupe aujourd'hui la deuxième place des cépages les plus répandus en Allemagne. On a supposé durant plus d'un siècle que ce cépage était né d'un croisement de riesling et de sylvaner. En 1996, des analyses ADN ont révélé qu'il s'agissait d'un croisement de riesling et de chasselas. Mais quelque temps plus tard, le verdict a été modifié: les vrais parents du muller-thurgau sont le riesling et la madeleine royale.

Le müller-thurgau est un cépage à rendement élevé, qui a besoin pour prospérer de sols riches en nutriments et d'emplacements frais. Il est généralement élevé en vin sec. Il donne des vins frais, fruités et pauvres en acidité, qui arborent une robe claire, jaune pâle. Ces vins sont à consommer jeunes.

En Nouvelle-Zélande, ils affichent au nez des arômes floraux très caractéristiques, qui s'expliquent par les faibles quantités récoltées. Le rivaner, contraction de ri(esling) et de (sil)vaner, est un synonyme du müller-thurgau lorsque celui-ci est élevé selon la méthode de la fermentation à froid. Mais cette désignation est caduque depuis qu'il a été établi que le sylvaner n'a aucun lien avec ce croisement.

Recommandations personnelles pour le: Riesling x Silvaner

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation