Les acteurs secondaires parmi les cépages italiens

L'Italie, c'est l'amarone, le brunello, le barbera et le chianti, c'est vrai, mais pas seulement! Connaissez-vous par exemple le cannonau et l'aglianico?

Vins rouges

Notre voisin possède une incroyable variété de cépages moins connus, mais qui valent vraiment le détour:

L'aglianico prospère sur les sols volcaniques. C'est peut-être le meilleur cépage rouge du sud de l'Italie.

A côté du vernatsch, le lagrein est le seul cépage rouge indigène du Tyrol du Sud.

Le cannonau est identique au cépage rouge connu en France sous le nom de grenache et en Espagne de garnacha.

Negroamaro
signifie littéralement noir et amer. Si les vins issus de ce cépage ont effectivement une robe très foncée, ils ne sont en aucun cas amers!

Vins blancs

Les vins blancs italiens connaissent à tort une notoriété inférieure à celle de leurs homologues rouges. Toutes les régions viticoles de l'Italie et de ses îles vinifient des vins blancs de belle amplitude et d'excellente qualité. Nous vous présentons quelques virtuoses inconnus:

Le pecorino n'a rien à voir avec le fromage à pâte dure au lait de brebis du même nom. On l'appelle ainsi à cause des moutons qui aiment venir chiper les baies de ce cépage qui mûrissent précocement.

C'est sur les sols volcaniques chauds et minéraux que la garganega s'épanouit le mieux.

Pour les amateurs d'arômes amers, le vermentino est idéal car il donne une pointe d'amertume au vin blanc.

Le fiano était déjà cultivé du temps des Romains, qui l'avaient baptisé Vitis apiana car il attirait les abeilles (apis en latin).

Avec l'aglianico, qui, lui, est un cépage rouge, la falanghina est le cépage le plus répandu en Campanie; il y est cultivé dans toutes les provinces.