L'arinto

La tradition rapporte que des croisés allemands auraient introduit ce cépage au Portugal à partir de la région du Rhin, ce que des analyses ADN effectuées en 1999 ont démenti. En raison de sa teneur élevée en acidité, ce cépage convient à merveille pour la fabrication de vins mousseux.

Il donne des vins frais, aromatiques, à la teneur en acidité élevée. Ce cépage est prédominant dans le vignoble de Bucelas, non loin de Lisbonne. C'est un cépage potentiellement d'excellente qualité, qui est hélas progressivement remplacé par des cépages plus productifs.