L'aramon

L'aramon était un cépage jadis très répandu. Son déclin dans la viticulture a commencé suite au classement historique des vins en 1955. N'ayant pas été reconnu cépage de qualité, il n'a pas obtenu d'AOC.

Il s'agit d'un cépage peu compliqué, qui a servi dans le Languedoc-Roussillon à la fabrication de vins de masse. Son extrême prolixité et sa grande résistance lui ont valu une vaste implantation en France jusque dans les années 50.