Retour au profil

L'or du Douro

Au Portugal, la vallée du Douro donne naissance à des portos de garde, mais aussi à des crus complexes et secs, au caractère bien affirmé. Les précurseurs de cette évolution? Les cinq "Douro Boys"!

C'est un paysage à vous couper le souffle. Les vignobles s'élèvent droit vers le ciel depuis le fleuve, des rives jusqu'au sommet de la montagne, souvent jusqu'à 400 mètres d'altitude. Sans exagérer, on peut dire que la vallée du Douro, au nord du Portugal, fait partie des régions viticoles les plus impressionnantes et les plus enchanteresses. C'est du reste la plus ancienne appellation classée: dès 1761, le terroir aux pentes abruptes a été reconnu appellation d'origine du vin de porto.

Ce vin muté, c'est de l'or pour le Douro. Même son nom le dit: ouro signifie or. Mais ce serait trop simple de réduire cette région viticole à la seule production de porto. Depuis vingt ans, elle produit aussi des vins secs DOC, des rouges principalement, mais aussi quelques blancs. Des vins très intéressants, qui n'ont pas à rougir de leur origine.

Les précurseurs de cette évolution ne sont autres que les "Douro Boys", un groupe de cinq viticulteurs créé en 2003. Ce nom est à prendre avec humour, car il y a longtemps que le terme de "boys" ne sied plus à ces messieurs. Ce sont des hommes accomplis qui exploitent cinq grands domaines viticoles, ou quintas comme on les appelle au Portugal. Ensemble, ils poursuivent un même objectif: "Nous voulons que les vins secs de la vallée du Douro acquièrent la même réputation et la même reconnaissance que les portos." Ces pionniers se rencontrent régulièrement et organisent des manifestations communes, comme des dégustations.

Le groupe est constitué de cinq domaines viticoles: Quinta do Vallado, Niepoort, Quinta do Crasto, Quinta Vale D.Maria et Quinta do Vale Meão.

Quinta do Vallado: le domaine appartient aux cousins Francisco Ferreira et João Alvares Ribeiro. Ils en ont fait l'une des exploitations les plus dynamiques du Douro. Un hôtel romantique a été construit sur le site.

Niepoort: Dirk Niepoort, en vrai fanatique du vin, a rendu son domaine célèbre dans le monde entier. Il représente déjà la cinquième génération. A côté de vins haut de gamme, il produit aussi le Fabelhaft, un vin de tous les jours accessible, au goût du plus grand nombre.

Quinta do Crasto: Tomás et Miguel Roquette dirigent le domaine. La famille déploie une énergie considérable pour maintenir la diversité génétique des vignobles. Le Portugal est en effet connu pour ses innombrables cépages autochtones, qui constituent un véritable trésor. Le Quinta do Crasto Reserva Vinhas Velhas révèle un énorme potentiel.

Quinta Vale D. Maria: Cristiano van Zeller fait partie des principaux ambassadeurs de la vallée du Douro. Certes, son domaine est petit, mais ses vins sont grands; on les trouve dans de nombreux restaurants de standing dans le monde entier. Son Douro Tinto allie puissance, concentration et élégance.

Quinta do Vale Meão: Francisco Olazabal, le directeur de la Quinta do Vale Meão, compte parmi les avant-gardistes des vins du Douro. Il exploite des vignes en monocépage, ce qui est inhabituel, car normalement, les vignobles sont complantés de toutes sortes de cépages différents. Olazabal privilégie le touriga nacional, qui produit d'excellents vins. Son millésime 2011 a décroché les meilleures évaluations dans la presse spécialisée.

Sur la photo: Francisco Olazabal, Miquel Roquette, João Alvares Ribeiro, Dirk Niepoort und Cristiano van Zeller, les Douro Boys.

Texte: Peter Keller