Retour au profil

Pourquoi le grüner veltliner s'est hissé sur le podium international

L'Autriche, c'est le grüner veltliner: ce cépage blanc local s'étend sur environ un tiers des 48 000 hectares de surface viticole du pays. Ces dernières années, il a parcouru un chemin étonnant, passant du statut de vin de comptoir sans prétention à celui de figure de proue de la qualité autrichienne.

Le grüner veltliner possède plusieurs facettes. Si le raisin est vendangé tôt, il donne des vins d'été frais et légers. Les plus appréciés sont les classiques moyennement corpulents, fruités et corsés, qui titrent 12 ou 13% vol. d'alcool; ce sont des compagnons de table parfaits. Certains producteurs vinifient des versions plus puissantes. Ces crus-là séjournent en barrique, mais selon les millésimes il est important de ne pas utiliser trop de bois neuf. Ce mode d'élevage favorise la complexité du vin et développe sa durée de garde. Il faut néanmoins le laisser vieillir en bouteille quelques années pour qu'il révèle son plein potentiel. C'est le cas de mon vin du mois de novembre: le Grüner Veltliner Black Edition 2016 du domaine Ebner-Ebenauer de la région viticole de Weinviertel.

Il y a plusieurs années, les Autrichiens ont cherché à savoir ce que valaient leurs grüner veltliner en dégustation. Ils ont fait concourir leurs crus contre des chardonnays reconnus de Bourgogne et d'ailleurs. L'évaluation, bien qu'elle soit à considérer avec une certaine prudence, a donné des résultats quelque peu surprenants: les grüner veltliner se sont hissés au premier rang lors de plusieurs dégustations comparatives, tous millésimes confondus. Parmi les lauréats ont figuré le Grüner Veltliner Spiegel Alte Reben de Fred Loimer de la région de Kamptal, le Grüner Veltliner Vinothekenfüllung du domaine Knoll de la région de Wachau ou encore le Grüner Veltliner Ried Lamm de Willi Bründlmayer du Kamptal. Mais plus important que la victoire, c'était le fait que les vins blancs autrichiens soient capables de tenir tête aux grands vins internationaux. Ce qui permet d'en conclure que les grüner veltliner sont à compter parmi les grands crus au meilleur potentiel de garde. Les viticulteurs peuvent être fiers de leur travail. Pourtant, tous les consommateurs ne semblent pas en avoir encore vraiment conscience.