Retour au profil

Des Bulles

Des bulles, oui, mais pourquoi forcément du champagne? Quand on parle de vin mousseux, on pense aussitôt au champagne. Les précieuses bulles issues de la célèbre appellation française bénéficient en effet d'un marketing parfait: le nom "champagne" n'a pas le droit d'être utilisé ailleurs!

Pourtant, il existe bien d'autres vins effervescents produits selon la méthode traditionnelle de la seconde fermentation en bouteille.

Nous vous présentons ici trois exemples bien particuliers.

Citons tout d'abord en Italie la région viticole de Franciacorta, en Lombardie. On y produit des vins mousseux typiques de leur terroir, qui relèvent plutôt encore du secret d'initiés, mais qui n'ont pas à rougir de la comparaison avec les champagnes en matière de qualité, voire qui leur sont supérieurs. En termes de prix également, ces produits se montrent à la hauteur. Dans ce vignoble d'environ 20 000 hectares, on mise sur des cépages traditionnels tels que le pinot noir, le chardonnay et le pinot blanc. Les règles de production sont strictes: la fermentation en bouteille sur lies dure 18 mois minimum, trois mois de plus que pour le champagne. Et pour un vin millésimé, c'est 30 mois. En plus de ces deux types de mousseux, on produit également le Franciacorta rosé, le Franciacorta Satèn (il se distingue par une pression moindre en bouteille) ainsi que le Franciacorta Riserva, un vin de qualité supérieure constitué d'un seul millésime.

Le cava est à l'Espagne ce que le franciacorta est à l'Italie. Ce vin mousseux issu du Penedès, en Catalogne, est généralement obtenu à partir des cépages xarel-lo, macabeo et parellada. Depuis 1986, le chardonnay est également autorisé dans l'assemblage. Avant le dégorgement, le cava doit séjourner sur lies pendant au moins neuf mois, ce qui est nettement moins longtemps que pour le champagne et le franciacorta. Les rendements sont également plus importants. Freixenet et Codorniu, les deux géants du cava, se livrent une concurrence acharnée. Les vins de plus petits producteurs sont encore plus fascinants, mais ils ne disposent pas du budget marketing des deux leaders du marché.

Comme le cava, le sekt allemand doit séjourner au moins neuf mois sur lies. Chez notre voisin septentrional, les marques qui présentent un goût similaire chaque année remportent l'adhésion. Toutefois, de plus en plus de petits producteurs ont commencé à élaborer leurs propres mousseux à partir de différents cépages tels que le chardonnay, le pinot noir, le pinot blanc, mais aussi le riesling. Dans un sekt d'une appellation donnée, tous les raisins utilisés doivent avoir été vendangés dans cette région. Dans le cas d'un mousseux millésimé, 85% des vins assemblés doivent provenir du même millésime. Cette réglementation s'applique également lorsque le cépage est indiqué. Les sekts allemands sont uniquement des produits de niche, de même que les vins suisses. Mais leur qualité mérite qu'ils sortent de l'ombre, à l'instar de la Cuvée Réserve Edition Peter Keller 2012, notre vin du mois, de la maison Mauler, qui jouit d'une longue tradition.

Cuvée Réserve Millésime Brut Edition Peter Keller Mauler 2012

Il n'existe de Cuvée Réserve Brut que les très bonnes années... le millésime 2012 en fait assurément partie! Elevé sur lies pendant 48 mois avant d'être mis en bouteille, cet assemblage à parts égales de pinot noir et de chardonnay séduit par son perlage très fin, son nez aux arômes complexes d … Voir le produit
CHF 26.50
75cl (10cl = 3.53)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
bouteilles dans le panier placer
6

disponibilité