Grand Prix du Vin Suisse 2018

Le Grand Prix du Vin Suisse est le plus grand concours consacré aux vins et vignerons suisses. Coop sponsorise cet événement traditionnel et contribue ainsi à promouvoir la production viticole suisse et le plaisir de déguster des vins du pays de qualité.

Interview de Thomas Vaterlaus, rédacteur en chef de Vinum

Jan Schwarzenbach: "Qu'est-ce que le Grand Prix Du Vin Suisse a de si spécial?"

Avec environ 3000 vins présentés, le GPDVS est de loin le plus grand concours de dégustation de Suisse et c'est aussi le seul auquel peuvent participer les viticulteurs de tout le pays. Et proportionnellement à la surface viticole relativement peu étendue de la Suisse (env. 15 000 hectares), c'est même le concours de vins qui remporte le plus de succès dans le monde entier. Le GPDVS aide les viticulteurs suisses à s'imposer face à la concurrence toujours plus rude des vins étrangers. Et il est important "en interne", car il rassemble la scène viticole suisse qui reste sinon divisée d'un point de vue linguistique et culturel. Pendant la dégustation et le gala des vins suisses, Romands, Tessinois et Suisses alémaniques sont assis à la même table.

Jan Schwarzenbach: "Qu'est-ce que le GPDVS a apporté à la viticulture suisse?"

Les vignerons suisses sont souvent trop modestes, ils n'aiment pas parler de la qualité de leurs vins en constante amélioration. Le GPDVS leur offre la scène médiatique qu'ils méritent, et particulièrement le gala donné fin octobre en l'honneur des meilleurs viticulteurs. Ceux qui grimpent sur le podium dans l'une des 13 catégories voient le résultat, pas seulement parce qu'on leur accorde plus d'attention mais très concrètement parce que leurs chiffres de vente augmentent. Le plus prestigieux, c'est le prix spécial "Domaine de l'année", qui donne un vrai coup de pouce aux vignerons. Claudio Tamborini, l'un des anciens tenants du titre, a même dû signer des autographes après avoir reçu cette récompense... Et comme il y a des dégustateurs étrangers qui évaluent les vins et que des journalistes d'autres pays sont invités au gala, le Grand Prix attire de plus en plus l'attention au niveau international.

Jan Schwarzenbach: "Le GPDVS est une prouesse en matière d'organisation. Comment est-ce que cela peut fonctionner aussi bien?"

Environ 160 personnes dégustent les vins pendant environ une semaine à Sierre en Valais. C'est l'association VINEA, celle qui organise le Grand Prix avec nous, c'est-à-dire le magazine VINUM, qui s'occupe de la dégustation. VINEA a une grande expérience dans l'organisation de ce type de dégustation et dispose d'un personnel très bien formé. Même d'un point de vue technologique, l'équipement est au top. Pour évaluer les vins, les dégustateurs n'utilisent pas de formulaires papier mais travaillent directement sur des tablettes ultra-modernes.

Jan Schwarzenbach: "C'est maintenant la 12e édition, qu'est-ce qui a changé depuis la première?"

Si on compare les notes moyennes de ces 12 dernières années, on constate que la qualité des vins suisses est en constante augmentation. C'est très réjouissant! De plus, les viticulteurs suisses se concentrent de plus en plus sur les cépages locaux. La petite arvine, le cornalin, l'humagne rouge, le räuschling, le completer, mais aussi de nouveaux croisements suisses tels que le gamaret ou le garanoir ont le vent en poupe. Les vins mousseux suisses sont aussi en plein boom.

Grand Priix du Vin Suisse - grandprixduvinsuisse.ch

45 vins

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation