Cépages suisses

Actuellement, environ 15'000 hectares de vignes sont cultivés en Suisse - une surface relativement petite, mais où l'on trouve 200 variétés différentes. Découvrez nos classiques suisses:

Chasselas:

Chasselas: l'ambassadeur de la Suisse

Sa discrétion et sa force tranquille en font un vin typiquement suisse: nulle part ailleurs, ce cépage ne donne des vins aussi subtils et complexes.

Le chasselas, également appelé chablais ou fendant, est cultivé principalement en Suisse, où il jouit d'une longue tradition, sur une superficie totale de 3885 hectares. Il n'y a du reste qu'en Valais que le cépage porte le nom de fendant, en référence aux grains de raisin dont la peau et la chair se fendent si on appuie dessus avec les doigts.

En savoir plus

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation

Pinot Noir

Cépage à petits et moyens grains, le pinot noir est à l'origine de ce qu'il est convenu d'appeler «le roi des vins rouges».

Il est d'implantation difficile. Les vins élaborés à partir de pinot noir ont besoin d'une longue période de maturation et ne déploient la noblesse tant appréciée de leur bouquet qu'une fois leur maturité atteinte.

En savoir plus

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation

Merlot:

L'origine de ce cépage reste obscure, bien qu'il soit cultivé en France depuis des siècles.

C'est d'ailleurs du mot français merle qu'il tire son nom. Il se caractérise par son fruit, sa matière généreuse et un nez aux arômes marqués de baies.

En savoir plus

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation

Gamay

Ce très ancien cépage est cultivé dans le Beaujolais et dans la partie méridionale de la Bourgogne. C'est là qu'il donne la pleine mesure de son potentiel. Le Beaujolais est complanté à 98% de gamay.

Le principal facteur qui a contribué à la popularité de ce cépage tient à la manière de le vinifier. Il est en effet soumis presque exclusivement à la macération carbonique: les grappes de raisin sont d'abord versées non foulées dans une cuve fermée, puis la fermentation démarre sous la pression des couches supérieures de raisin.

En savoir plus

Données personnelles

Veuillez vous connecter.
Cette fonction n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés.
Connexion Inscription Fermer les notes de dégustation