Retour au profil

Chacun ses sensibilités

Tout le monde peut être un bon dégustateur, cette faculté n’est pas uniquement réservée à une élite!

Par contre chacun aura des perceptions différentes selon ses sensibilités et ses habitudes.

En dégustation, vous aurez si on peut le dire ainsi, vos forces et vos faiblesses de perceptions.

Dans un cas classique, on peut citer une personne qui arrivera facilement à déceler dans un vin, l’odeur ou le goût de bouchon, aussi infime soit-elle, alors que pour une autre cet exercice restera à jamais quelque chose de difficile.

En d'autres exemples, certains seront sensibles aux notes d'oxydation sur un vin, aux odeurs de moisi, aux arômes boisés, alors que d'autres passeront à côté. Au niveau du goût, on pourra selon notre palais être plus ou moins réceptifs à l'amertume, à l'acidité, au sucré ou à la salinité d’un cru.

On peut également posséder un sens de l’odorat assez faible mais par contre avoir un sens tactile très développé et percevoir en bouche le picotement du gaz carbonique ou l’astringence de tannins présents en très faible quantité alors que certains ne les ressentiraient pas.

Ces différents paramètres contribuent au fait que nous n'aimons pas tous les même vins et c'est tant mieux!


Texte: Marie Linder