Retour au profil

Bordeaux

Le Bordelais, situé dans le département de la Gironde sur la côte Atlantique, est en France le plus grand fournisseur de vins de qualité.

Presque l'intégralité de la production provient d'une AOC, et c'est la seule région au monde à proposer des vins d'excellence aussi bien rouges que blancs ou doux. Pour simplifier, on peut classer les bordeaux en cinq catégories:  1. Vins rouges de garde, très tanniques; 2. Vins rouges légers à boire jeunes; 3. Grands vins blancs secs avec un bon potentiel de garde; 4. Vins blancs secs et simples, à boire rapidement; 5. Vins blancs doux de classe mondiale.

Le climat

L'eau occupe un rôle central dans le climat bordelais. Tous les vignobles sont situés le long des grands fleuves qui se jettent dans l'Atlantique: la Dordogne et la Garonne se rejoignent dans l'estuaire de la Gironde, dont l'embouchure se situe à la pointe du Médoc. Le climat, doux et humide, se caractérise par des étés chauds et très longs et des hivers très doux.

Les sols

Les sols du Bordelais présentent diverses compositions. Dans le Médoc et dans les Graves, ce sont les sols sablonneux et graveleux qui dominent, alors que le Libournais se caractérise plutôt par des sols limoneux.

Les cépages rouges

Les bordeaux rouges sont généralement des assemblages de trois cépages différents: cabernet sauvignon, cabernet franc et merlot. On y ajoute aussi, souvent en infimes quantités, du petit verdot et du malbec, des variétés rares, ou parfois du carmenère. La proportion des différentes variétés varie en fonction du sol et du microclimat.

Le cabernet sauvignon

Le cabernet sauvignon est une variété originaire du Bordelais qui présente un lien de parenté avec le cabernet franc. C'est le cépage principal de la plupart des vins rouges produits dans le Médoc et dans les Graves. Acide et riche en tannins, il présente des arômes typiques de cassis, de mûre et de poivre. Comme il mûrit plus tardivement que le merlot, il apprécie les sols graveleux, plus chauds.

Le cabernet franc

Le cabernet franc arrive à maturité plus tôt que le cabernet sauvignon, c'est pourquoi il apprécie particulièrement la fraîcheur des sols limoneux du Libournais (Saint-Emilion, Pomerol, Fronsac...). Il y joue le rôle du cabernet sauvignon en donnant au vin structure et matière tannique. Ce cépage n'est cultivé qu'en petites quantités dans le Médoc et dans les Graves.

Le merlot

Le merlot, la variété la plus cultivée de tout le Bordelais, arrive tôt à maturité et libère plus de sucre et des tannins plus doux que le cabernet. Cépage principal du Libournais, il intervient aussi dans les assemblages du Médoc et des Graves.

Le petit verdot, le malbec et le carmenère

Ces cépages anciens originaires du Bordelais ne sont plus cultivés qu'en petites quantités, ils couvrent encore à peine 2 % des vignobles actuels. Ils viennent "corser" les assemblages typiques de la région constitués de cabernet et de merlot.

Les appellations des vins de Bordeaux

Comme de nombreux vignobles français, les bordeaux occupent une aire d'appellation. En réalité, on distingue deux appellations - Bordeaux AOC et Bordeaux Supérieur AOC (pour les vins ayant une plus forte teneur en alcool) -, qui s'appliquent dans toute la zone de production aussi bien aux rouges qu'aux blancs et aux rosés. La majeure partie des bordeaux sont commercialisés sous cette appellation d'origine. Ce sont des vins gouleyants pour tous les jours, de facture simple et souvent bon marché. Dans une gamme supérieure, on trouve les subdivisions Médoc, Haut-Médoc ou encore Graves. Le sommet de la pyramide est constitué d'appellations communales telles que Pauillac, Sauternes ou Pomerol.

Les vignobles bordelais

Rive gauche

Médoc AOC et, plus au sud, Haut-Médoc AOC, les deux plus grandes appellations, sont situées sur la rive gauche de la Garonne ou de l'estuaire de la Gironde, au nord de la ville de Bordeaux. On y produit généralement des rouges haut de gamme à partir de cabernet sauvignon, très tanniques en bouche et au fort potentiel de garde. Dans le Médoc, les blancs se font rares et doivent être mis en bouteille sous l'appellation Bordeaux AOC. Dans le Haut-Médoc, six communes aux terroirs d'exception ont droit à leur propre appellation AOC pour leurs vins rouges: St-Estèphe, Pauillac, St-Julien, Margaux, Moulis et Listrac, en allant du nord au sud.

L'appellation Graves AOC, dont le nom provient directement du sol composé de graves et de graviers, s'étend au sud de la ville de Bordeaux. On y produit d'excellents crus, aussi bien blancs que rouges. D'ailleurs, la plupart des Châteaux produisent les deux types de vin. Les meilleurs d'entre eux sont issus de la pointe nord des Graves, qui porte l'appellation Pessac-Léognan AOC depuis 1987.

Rive droite

Les vignes situées à droite de la Dordogne bénéficient d'un climat plus frais que dans le Médoc et les Graves et s'étendent sur des sols calcaires et limoneux. On y cultive principalement du merlot, cépage à maturité précoce, mais aussi du cabernet franc, très présent dans les assemblages. Saint-Emilion est la plus grande aire de production du Libournais et se subdivise en deux appellations pour la production de rouges: Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru. Les vins de Saint-Emilion ont leur propre classification, contrairement au classement des Médoc qui est remanié périodiquement. Son sommet est constitué des Premiers Grands Crus Classés A: Angélus, Ausone, Cheval Blanc et Pavie. Le deuxième vignoble du Libournais en termes de notoriété est aussi la plus petite appellation de tout le Bordelais: Pomerol AOC. Deux vins de merlot qui en sont issus ont acquis une renommée internationale et décrochent des prix prestigieux: Château Pétrus et Château Le Pin. 

Les classements des vins de Bordeaux

Les classifications établies ne s'appliquent que sur une zone donnée. Les différents classements tiennent compte chacun de critères particuliers, si bien qu'on ne peut pas les comparer entre eux.

Médoc 1855:

Lors de la présentation des vins à l'exposition universelle de Paris en 1855, les meilleurs Châteaux du Médoc ont été sélectionnés et classés en cinq catégories. Au total, 58 Châteaux se sont hissés au rang de "Cru Classé", parmi lesquels quatre ont atteint le sommet. Ces derniers ont été placés dans la catégorie des Premiers Crus (le Château Mouton-Rothschild a été ajouté en 1973). En raison de son excellente renommée, Haut-Brion, situé dans l'appellation voisine Graves, faisait également partie de la liste de ces Premiers Crus Classés.

·       Château Haut-Brion (Graves)

·       Château Lafite-Rothschild

·       Château Latour

·       Château Margaux

·       Château Mouton-Rothschild (ajouté en 1973)

Les 54 autres vins ont été classés 2e, 3e, 4e ou 5e Cru. Aujourd'hui, le classement compte 61 Châteaux en raison des divisions de propriétés par suite d'héritages.

Sauternes 1855:
1 Premier Cru Supérieur, 14 Premiers Crus, 11 Seconds Crus

Graves 1959 (1961):
17 Crus Classés

Saint-Emilion 2012:
4 Premiers Crus A, 12 Premiers Crus B, 64 Grands Crus Classés, Grands Crus (révision chaque année)

Crus Bourgeois 2014:

En 1932, plusieurs Châteaux exclus de la classification de 1855 ont proposé un classement appelé Crus Bourgeois, entièrement remanié en 1978 et 2003. Toutefois, la mise à jour de 2003 a donné lieu à tant de dépôts de plaintes et de procès qu'on peut estimer que la révision du classement s'est achevée en réalité en 2010. C'est la seule classification de vins du Bordelais qui ne classe pas des Châteaux mais des millésimes. 278 vins ont été classifiés pour le millésime 2014. Parmi les Crus Bourgeois, on trouve de nombreux vins au rapport qualité-prix avantageux. Lors du cours d'initiation au vin Coop, nous dégustons par exemple le Château Cambon-La-Pelouse 2012: un excellent Médoc pour moins de 20 francs!

Texte: Joachim Günther