Retour au profil

Redécouverte d'anciens cépages

Aucune autre boisson que le vin n'est en mesure d'offrir une telle diversité.

Jancis Robinson, auteur bien connue de livres spécialisés sur le vin, estime que 90% des arômes d'un vin proviennent du cépage. L'étoffe d'un vin, sa densité, son acidité et son potentiel de garde dépendent essentiellement du cépage. Comme il existe des centaines de cépages, il existe également une surprenante diversité de vins. Malheureusement, cette diversité est restreinte par certaines tendances de la consommation. Si les consommateurs et les consommatrices de vin ne boivent presque plus que du chardonnay et du cabernet sauvignon, on ne produira presque plus que ces vins-là. Par bonheur, les cépages indigènes et régionaux ont actuellement à nouveau les faveurs de la cote. Citons par exemple, dans les rouges, le zweigelt autrichien, un cépage fondant et fruité, le dolcetto du Piémont, élancé et frais, et l'humagne rouge du Valais, un cépage corsé. Le monde du vin est tellement vaste qu'on en profite mieux si l'on demeure curieux.

Texte: Jan Schwarzenbach